Amatrice sexy
Publié le - 1749 aff. -

Mon histoire avec un homme déjà en couple

Lors de mon stage d’assistante-comptable, je travaillais en étroite collaboration avec un homme qui me guidait dans les tâches quotidiennes. Il était beau, grand et très sympathique, le genre de mec qui me fait craquer. Je passais du temps avec lui au bureau et son charme irrésistible me faisait perdre la tête.

Philip était plutôt du genre « homme correct et rangé » et avec lui, on ne parlait que de boulot. Je remarquai la bague qu’il avait au doigt et comprit très vite que mes chances de me le « taper » étaient quasiment nulles. Malgré tout, j’ai eu une petite aventure avec cet homme déjà en couple, une aventure digne de ces histoires érotiques qui font pleurer les minettes.

L’invitation surprise

Un jour alors que je me cassais la tête à faire des calculs comptables, Philip entra dans le bureau et me dit : « Sylvie, ça te dirait de venir chez moi ce soir ? Ma femme est en voyage avec mon fils, je suis donc tout seul alors que j’ai besoin de quelqu’un pour me masser le dos qui me fait souffrir de douleur. Peux-tu me rendre ce service ? ». J’étais tellement surprise et heureuse de cette invitation que je me mis à balbutier, simplement pour lui dire oui.

La première nuit avec Philip

Le soir, après le boulot, je suivis donc Philip chez lui afin de le masser comme il me l’avait demandé. C’était une occasion à saisir pour profiter de son corps et surtout essayer de le séduire.

Philip, en simple short, s’allongea sur son lit. Je commençai alors le massage en réalisant des caresses sensuelles qui eurent de l’effet sur lui. En effet, j’entendais Philip gémir à chacun de mes touchers.

À un moment donné, mon collègue, excité à mort, décida de prendre les devants. Il me fit culbuter et me mit à 4 pattes, puis souleva ma jupe et retira d’un geste brusque ma petite culotte avant de me pénétrer farouchement. Philip me chevaucha avec ardeur et, en moins de 2 minutes, déversa en moi toute sa semence. Nous passions ainsi notre première nuit ensemble et plusieurs autres suivront, à l’insu de sa chère et tendre épouse.

Laissez votre commentaire à propos de cet article